Édito

LA RENTREE AU SPOUTNIK

- LACRAU (2013) de João Vladimiro > Du 15 au 21 octobre

- LOUBIA HAMRA (2013) de Narimane Mari > Du 22 au 28 octobre

- SEANCE PSYCHOTRONIQUE GRATUITE :
COLOSSUS: THE FORBIN PROJECT (1970) > Vendredi 24 octobre

Films

LACRAU

Si la vipère pouvait entendre et le scorpion voir, personne n'en échapperait.

TONY MORGAN HOMMAGE : SOME EVENTS

Tony Morgan, artiste actif au sein du réseau Fluxus, groupe international à géométrie variable constituant une nébuleuse plutôt qu’un mouvement constitué selon des principes institués, privilégiait les formes de la performance et de la création collective.

En présence de François Bovier, Samuel Gross, Christine Serdaly Morgan.
Exposition à l'Espace Forde du mercredi 15 au vendredi 17 de 14h à 18h.

TONY MORGAN HOMMAGE : WORK HOUR

Tony Morgan, artiste actif au sein du réseau Fluxus, groupe international à géométrie variable constituant une nébuleuse plutôt qu’un mouvement constitué selon des principes institués, privilégiait les formes de la performance et de la création collective.

En présence de François Bovier, Samuel Gross, Christine Serdaly Morgan.
Exposition à l'Espace Forde du mercredi 15 au vendredi 17 de 14h à 18h.

LOUBIA HAMRA

Sélection Festival Visions du Réel 2014

Poésie cinématographique d'une très grande vitalité, au geste fort et chaleureux, porté par la liberté et l'onirisme, LOUBIA HAMRA nous emplit d'énergie et de fraîcheur dans un paysage parfois trop teinté de pessimisme froid.

COLOSSUS: THE FORBIN PROJECT (LE CERVEAU D’ACIER)

En pleine Guerre froide, le Professeur Forbin met au point Colossus, un fantastique cerveau électronique chargé d'assurer la défense des Etats-Unis et du monde libre. Enfermé dans un bunker au coeur des Montagnes Rocheuses, l’ordinateur, dénué d’émotion, est supposé réagir de manière absolument rationnelle aux offensives étrangères, et assume donc la gestion de tout l’arsenal militaire du pays. Mais le jour de son activation, une surprise attend ses concepteurs : Colossus décèle l’existence d’une entité identique, fabriquée par les Soviétiques, et demande à entrer en contact avec elle…

VERS MADRID - The Burning Bright

Dans le sillage du vent de contestation de ce que les médias ont qualifié de "Printemps arabe", des mouvements ont essaimé en Europe et aux Etats-Unis (Occupy!) pour remettre en question non seulement la gestion de la Crise par leurs gouvernements respectifs, mais aussi le système économique global lui-même.

- Mercredi 29 à 20h30 en présence du réalisateur Sylvain George et de Benito Perez, journaliste au Courrier -

VIDÉOGRAMMES D'UNE RÉVOLUTION (Videogramme einer Revolution)

Différentes séquences filmées par la télévision d’Etat roumaine en 1989 durant les soulèvements ayant mené à la destitution du régime de Nicolae Ceausescu, mais aussi par des caméras amateurs, donnent forme à « Videogramme einer Revolution ». Le montage de ces sources diverses confronte l’image officielle aux vues subjectives captées dans la rue et décompose la révolution en autant de moments qui révèlent les relations complexes entre caméra et événement, entre film et histoire : « si le film est possible, alors l’histoire est également possible ».

- En collaboration avec le Fmac -

MATCH RETOUR (Al Doilea Joc – The Second Game)

Les images non remontées d’un match de football de 1988, opposant l’équipe de l’armée à celle de la police secrète et se jouant sous la neige, servent d’unique donnée visuelle à MATCH RETOUR. Face à elles, ou plutôt sur elles, Porumboiu s’entretient avec son père – arbitre de cette partie de foot – de la vie et un peu de cinéma. En filigrane se dessinent alors une relation père-fils, mais aussi la politique d’un Etat sur le point de s’éteindre, traduite notamment dans la façon dont on filme, ou ne filme pas, certains incidents.

- En collaboration avec le Fmac

DRIVING MEN

"Dans DRIVING MEN, je voulais faire une autobiographie indirecte en rencontrant les hommes de ma vie et examiner comment ils ont influencé des aspects de ma personnalité. Mais ils se révèlent aussi à eux-mêmes en me parlant. L'un des fils rouges de l'histoire est l'évolution des relations entre mon père et moi. Je me penche ainsi sur la création des liens entre personnes." Susan Mogul

En présence de la réalisatrice & Jean Perret - gratuit pour les étudiants de la Head

T.S.O.Y.W.

T.S.O.Y.W., librement inspiré du premier roman de Goethe, Les Souffrances du jeune Werther (1774), s'est développé à partir d’une discussion entre les artistes américains Amy Granat et Drew Heitzler avec Olivier Mosset (producteur du film) et Steven Parrino autour d'une idée formulée dans l'autobiographie de l'écrivain Jean Genet suggérant de remplacer Charlotte, amour inatteignable de Werther, par une moto.

Présenté par Paul Bernard, commissaire d'exposition.

LA REGLE DU JEU

Adapté des "Caprices de Marianne" de Musset, LA RÈGLE DU JEU fait non seulement référence à la figure de l'automate, en tant qu'objet de la passion d'un des protagonistes qui les collectionne, mais également à travers la structure même du film, dont le mécanisme mène inexorablement les personnages vers leur destin tragique. En découle un constat pessimiste quant aux mentalités à la veille du deuxième conflit mondial qui valu au film d'être amputé de nombreuses scènes à sa sortie, avant d'être redécouvert en 1958 et érigé comme l'un des chef-d'oeuvre du cinéma.

- présenté par Denis Savary, artiste

OUR HOUSE (Épisodes 1 à 4)

L’œuvre de l'artiste anglais Nathaniel Mellors mobilise un fonds culturel très riche, à la fois savant et populaire, et qui s’étend de l’histoire du comique anglais à Pasolini, en passant par la littérature de l’absurde, les sitcoms, le surréalisme, le théâtre, la farce et l’histoire de l’art. S'illustrant aussi bien dans les domaines de l'installation, de la sculpture, de l'écrit et de la vidéo, il mène depuis 2010 un work in progress prenant la forme d'une série, dont nous vous présentons les 4 épisodes existants à ce jour.

- présenté par Paul Bernard

SLEUTH (Le Limier)

Le dernier film de l'auteur de ALL ABOUT EVE (1950) et de CLEOPATRE (1963), est un huis clos aux rebondissements multiples opposant un auteur aristocrate de romans policiers (Laurence Olivier) à l’amant de sa femme (Michael Cain) dans un manoir truffé de machines animées. L’automate agite ici le décor, déstabilise l’espace, apparaît comme le reflet des intrigues qu’il étreint.

Présenté par Hervé Laurent, critique d'art

TU REGARDE DES FILMS

Un avant-goût cinématographique à la pièce COSMOPOL (du 13 au 16 novembre)

La chorégraphe polonaise Ola Maciejewska créera le 13 novembre au TU une chorégraphie filmée sous la forme d'une citation au film THE VERY EYE OF NIGHT de Maya Deren. À cette occasion, les programmatrices du TU et Spoutnik vous ont concocté avec amour un programme de court-métrages qui vous fera passer de l'univers de Maya Deren à toute une généalogie cinématographique des relations entre danse et image en mouvement.

en présence d'Ola Maciejewska

Aujourd'hui

20:30 LACRAU

Thèmes

TONY MORGAN FILM HOMMAGE

Du vendredi 17 au vendredi 17 octobre 2014

Pour les 10 ans de la disparition de Tony Morgan, Spoutnik et Forde sont heureux de prendre part à un hommage en vous invitant au vernissage d'une exposition éphémère le mercredi 15 dès 18h, couronnée par une soirée de projections et de performances le vendredi 17 au Spoutnik.

Artiste d'origine anglaise, basé à Genève dès 1989 et actif au sein du réseau Fluxus, il a articulé son art entre sculpture, peinture et performance, tout en consacrant une place importante à l'image en mouvement.
Dix ans après sa disparition, sa pratique de l’image animée – qu'il s'agisse du film et de la vidéo, mais aussi de l’installation et du cinéma élargi – résonne avec les pratiques les plus récentes de l’art contemporain, tout en s’inscrivant dans les expérimentations des années 60 & 70.

LE REEL ET LE POSSIBLE

Du samedi 1 au samedi 1 novembre 2014

Projections proposées dans le cadre de l’exposition le réel et le possible, premier événement de la série Unfinished histories – histoires en devenir, à la médiathèque du Fmac.
Commissaires : Emilie Bujès, Raphaël Cuomo et Maria Iorio

SUSAN MOGUL

Du jeudi 6 au jeudi 6 novembre 2014

Artiste américaine connue pour ses vidéos-performances féministes et politiques dans les années 70, Susan Mogul développe par la suite une pratique cinématographique plus complexe et expérimentale dans ses longs métrages. Elle explore la notion de la famille, de l'amour, de l'amitié, depuis le point de vue de cette femme jamais mariée. Pétillante, intense, satirique, souvent subversive, Susan ne cesse de remettre en question les rôles traditionnels de la femme.

SCÈNE DE L'IMAGINAIRE AUTOMATE

Du samedi 8 au dimanche 9 novembre 2014

Dans le cadre des 20 ans du Mamco, Spoutnik s'associe à différents événements inscrits dans ces festivités réparties sur une année, de l'automne 2014 à l'été 2015.
Premier rendez-vous : une programmation de films en ouverture de l'exposition "Magnus - scène de l'imaginaire automate" à la Villa Bernasconi (vernissage le vendredi 7 novembre).