Édito

LA RENTREE AU SPOUTNIK

- LOUBIA HAMRA (2013) de Narimane Mari > Du 22 au 28 octobre
Première le mercredi 22 octobre à 20h30 en présence de la réalisatrice & suivie d'un DJ Set de Cosmic Neman (Zombie Zombie, auteurs de la B.O du film)

- VERS MADRID - The Burning Bright (2014) de Sylvain George
Première Suisse mercredi 29 à 20h30 en présence du réalisateur et de Benito Perez, journaliste au Courrier.
> Du 29 octobre au 11 novembre

Films

LOUBIA HAMRA

Sélection Festival Visions du Réel 2014

Poésie cinématographique d'une très grande vitalité, au geste fort et chaleureux, porté par la liberté et l'onirisme, LOUBIA HAMRA nous emplit d'énergie et de fraîcheur dans un paysage parfois trop teinté de pessimisme froid.

VERS MADRID - The Burning Bright

Dans le sillage du vent de contestation de ce que les médias ont qualifié de "Printemps arabe", des mouvements ont essaimé en Europe et aux Etats-Unis (Occupy!) pour remettre en question non seulement la gestion de la Crise par leurs gouvernements respectifs, mais aussi le système économique global lui-même.

- Mercredi 29 à 20h30 en présence du réalisateur Sylvain George et de Benito Perez, journaliste au Courrier -

VIDÉOGRAMMES D'UNE RÉVOLUTION (Videogramme einer Revolution)

Différentes séquences filmées par la télévision d’Etat roumaine en 1989 durant les soulèvements ayant mené à la destitution du régime de Nicolae Ceausescu, mais aussi par des caméras amateurs, donnent forme à « Videogramme einer Revolution ». Le montage de ces sources diverses confronte l’image officielle aux vues subjectives captées dans la rue et décompose la révolution en autant de moments qui révèlent les relations complexes entre caméra et événement, entre film et histoire : « si le film est possible, alors l’histoire est également possible ».

- En collaboration avec le Fmac -

MATCH RETOUR (Al Doilea Joc – The Second Game)

Les images non remontées d’un match de football de 1988, opposant l’équipe de l’armée à celle de la police secrète et se jouant sous la neige, servent d’unique donnée visuelle à MATCH RETOUR. Face à elles, ou plutôt sur elles, Porumboiu s’entretient avec son père – arbitre de cette partie de foot – de la vie et un peu de cinéma. En filigrane se dessinent alors une relation père-fils, mais aussi la politique d’un Etat sur le point de s’éteindre, traduite notamment dans la façon dont on filme, ou ne filme pas, certains incidents.

- En collaboration avec le Fmac

DRIVING MEN

"Dans DRIVING MEN, je voulais faire une autobiographie indirecte en rencontrant les hommes de ma vie et examiner comment ils ont influencé des aspects de ma personnalité. Mais ils se révèlent aussi à eux-mêmes en me parlant. L'un des fils rouges de l'histoire est l'évolution des relations entre mon père et moi. Je me penche ainsi sur la création des liens entre personnes." Susan Mogul

En présence de la réalisatrice & Jean Perret - gratuit pour les étudiants de la Head

T.S.O.Y.W.

T.S.O.Y.W., librement inspiré du premier roman de Goethe, Les Souffrances du jeune Werther (1774), s'est développé à partir d’une discussion entre les artistes américains Amy Granat et Drew Heitzler avec Olivier Mosset (producteur du film) et Steven Parrino autour d'une idée formulée dans l'autobiographie de l'écrivain Jean Genet suggérant de remplacer Charlotte, amour inatteignable de Werther, par une moto.

Présenté par Paul Bernard, commissaire d'exposition.

LA REGLE DU JEU

Adapté des "Caprices de Marianne" de Musset, LA RÈGLE DU JEU fait non seulement référence à la figure de l'automate, en tant qu'objet de la passion d'un des protagonistes qui les collectionne, mais également à travers la structure même du film, dont le mécanisme mène inexorablement les personnages vers leur destin tragique. En découle un constat pessimiste quant aux mentalités à la veille du deuxième conflit mondial qui valu au film d'être amputé de nombreuses scènes à sa sortie, avant d'être redécouvert en 1958 et érigé comme l'un des chef-d'oeuvre du cinéma.

- présenté par Denis Savary, artiste

OUR HOUSE (Épisodes 1 à 4)

L’œuvre de l'artiste anglais Nathaniel Mellors mobilise un fonds culturel très riche, à la fois savant et populaire, et qui s’étend de l’histoire du comique anglais à Pasolini, en passant par la littérature de l’absurde, les sitcoms, le surréalisme, le théâtre, la farce et l’histoire de l’art. S'illustrant aussi bien dans les domaines de l'installation, de la sculpture, de l'écrit et de la vidéo, il mène depuis 2010 un work in progress prenant la forme d'une série, dont nous vous présentons les 4 épisodes existants à ce jour.

- présenté par Paul Bernard

SLEUTH (Le Limier)

Le dernier film de l'auteur de ALL ABOUT EVE (1950) et de CLEOPATRE (1963), est un huis clos aux rebondissements multiples opposant un auteur aristocrate de romans policiers (Laurence Olivier) à l’amant de sa femme (Michael Cain) dans un manoir truffé de machines animées. L’automate agite ici le décor, déstabilise l’espace, apparaît comme le reflet des intrigues qu’il étreint.

Présenté par Hervé Laurent, critique d'art

TU REGARDE DES FILMS

Un avant-goût cinématographique à la pièce COSMOPOL (du 13 au 16 novembre)

La chorégraphe polonaise Ola Maciejewska créera le 13 novembre au TU une chorégraphie filmée sous la forme d'une citation au film THE VERY EYE OF NIGHT de Maya Deren. À cette occasion, les programmatrices du TU et Spoutnik vous ont concocté avec amour un programme de court-métrages qui vous fera passer de l'univers de Maya Deren à toute une généalogie cinématographique des relations entre danse et image en mouvement.

en présence d'Ola Maciejewska

MERCURIALES

Dans la banlieue parisienne de Bagnolet se dressent deux tours. Nommées Mercuriales, elle sont les uniques reliques d'un projet urbanistique conçu dans les années 70 pour concurrencer le quartier de la Défense, mais abandonné suite au choc pétrolier. C'est ici, en travaillant à la réception, que font connaissance Joanna et Lisa, trouvant en l'une l'autre, une amie, une soeur, une âme soeur...

Mercredi 12 à 21h15 : reprise dans le cadre du Festival Tous Ecrans, en présence de l'équipe du film - tarifs CTE

EXPERIMENTAL : ALEX MAC KENZIE

En pleine tournée européenne, Alex Mac Kenzie vient déposer ses valises pleines de projecteurs et films 16mm au Spoutnik pour deux performances subtiles et transcendantes.
Basé à Vancouver, Alex est un artiste qui travaille principalement avec la pellicule et les procédés manuels de développement. Il créé des oeuvres basées sur le cinéma élargi, les installations lumineuses et la performance filmique avec projecteurs. Il est fondateur et curateur de l'Edison Electric Gallery of Moving Images et du Vancouver Underground Film Festival. Ses performances promettent d'être purement sublimes!

Entrée à 5fr

UNDERGRONDE

UnderGronde est un film périple dans l'univers du fanzine et de l'édition graphique et indépendante. Non exhaustif, ce documentaire est une sorte de sismomètre de ce qui sourd et vibre dans l'art en action aujourd'hui; des moments saisis au grès de déplacements aléatoires et de rencontres où s'affirme joyeusement le "fais le toi-même".

Entrée prix libre

CONCON

Mariana Marques (projection) & Jorge Nunes (musique) - Portugal
"Concon" est le terme local désignant les poissons volants en Guinée.
C'est aussi une expérience visuelle et sonore où pigments et matières variées versés progressivement dans l'eau forment des paysages instables, évoluant au fil des variations d'intensité et de fréquence des vagues sonores. Un vrai petit écosystème transitoire où poissons et oiseaux cohabitent.

Link para o vídeo: http://youtu.be/T7XuTPML3jQ
Página web: // https://www.facebook.com/concon.isto

L'ATTAQUE DES TOMATES TUEUSES (Attack of the Killer Tomatoes!)

Des tomates sournoises attaquent les hommes partout sur terre, dans les airs, sous la mer, et prennent en traître leurs victimes grâce à leur apparence a priori anodine. Le gouvernement américain met alors en place une équipe d'espions ultra entraînés ayant la charge d'enquêter sur ces évènements violents : c'est la guerre contre les tomates!

Complètement absurde, déjanté, L'ATTAQUE DES TOMATES TUEUSES parodie sans complexe les films de science fiction des années 50. "À part ça, les pizzas seront plus grandes avec des tomates géantes"!

Entrée prix libre

TARANTULA!

En vue de la pérennisation de l'espèce humaine et de la probable pénurie de nourriture, un savant fou et ses collègues prennent les devants et décident de mettre au point la formule d'un nutriment bénéfique pour la population. Mais ce sérum est injecté accidentellement à une tarantule de laboratoire qui s'échappe, bien sûr, et ne va dès lors cesser de grandir et semer la terreur !

Film "horrorofantastique" par Jack Arnold (L'HOMME QUI RÉTRÉCIT, L'ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC) pour un film culte de la mouvance Cinéma Bis.

Entrée prix libre

PHASE IV

Le cosmos lance des signaux et influence plusieurs espèces de fourmis qui se mettent à s'organiser entre elles de façon inquiétante, développant des stratégies d'invasions et de mutations inhabituelles. Au milieu de l'Arizona, dans ce climat anxiogène, 2 chercheurs tentent de communiquer avec elles et de les défier.
Unique réalisation de Saul Bass (célèbre designer de génériques et affiches de films) aux images sublimes et troublantes pour un film de science-fiction non conventionnel, dont il aura fallu attendre de nombreuses années que la Paramount ose ressortir cet ovni cinématographique.

Entrée Prix Libre

CHROMOSOME 3 (The Brood)

Un père de famille tente de protéger sa fille contre l'influence néfaste de la mère de celle-ci et accessoirement contre les attaques d'horribles petits enfants défigurés en combinaison de ski… Du bon Cronenberg bien organique.
Toute ressemblance avec la situation familiale du réalisateur à l'époque n'est pas fortuite.

Entrée Prix Libre

LA BÊTE

Une riche jeune femme est sur le point d'être mariée au fils demeuré d'un marquis ruiné. Dès la première nuit de son arrivée au château, la belle Américaine rêve qu'une aïeule de son fiancé est poursuivie par une bête monstrueuse munie d'un sexe gigantesque….

Libre interprétation pornographique et fantastique d'un mix de la "La Belle et la Bête" et "La Bête du Gévaudan" par le réalisateur des CONTES IMMORAUX.

Entrée prix libre - 18 ans révolus

XINGXING WANG (Le Colosse de Hong Kong)

Un aventurier hongkongais va traquer sur une île indienne un orang-outan géant nommé Utam. Là, il découvre non seulement le singe mais aussi la meilleure amie de celui-ci, une jolie émule de Tarzan, qui ne va pas rester insensible à son charme. Le reste contient tous les clichés inspirés par KING KONG, sa séquelle, ses imitations et son remake.

Gratuit

POMPOKO (Heisei tanuki gassen pompoko)

Années 70, Japon. Avec la forte croissance économique et démographique, Tokyo s'urbanise et s'étend de façon exponentielle. Des villes nouvelles fleurissent et la région de Tama Kyuryô (les collines) à l'ouest de la capitale n'y échappe pas. Un vaste chantier y débute, mais sur ce même terrain encore boisé vit un peuple bien particulier : les Tanukis…

5.-

Aujourd'hui

18:00 LOUBIA HAMRA

20:30 LOUBIA HAMRA

Thèmes

LE REEL ET LE POSSIBLE

Du samedi 1 au samedi 1 novembre 2014

Projections proposées dans le cadre de l’exposition le réel et le possible, premier événement de la série Unfinished histories – histoires en devenir, à la médiathèque du Fmac.
Commissaires : Emilie Bujès, Raphaël Cuomo et Maria Iorio

SUSAN MOGUL

Du jeudi 6 au jeudi 6 novembre 2014

Artiste américaine connue pour ses vidéos-performances féministes et politiques dans les années 70, Susan Mogul développe par la suite une pratique cinématographique plus complexe et expérimentale dans ses longs métrages. Elle explore la notion de la famille, de l'amour, de l'amitié, depuis le point de vue de cette femme jamais mariée. Pétillante, intense, satirique, souvent subversive, Susan ne cesse de remettre en question les rôles traditionnels de la femme.

SCÈNE DE L'IMAGINAIRE AUTOMATE

Du samedi 8 au dimanche 9 novembre 2014

Dans le cadre des 20 ans du Mamco, Spoutnik s'associe à différents événements inscrits dans ces festivités réparties sur une année, de l'automne 2014 à l'été 2015.
Premier rendez-vous : une programmation de films en ouverture de l'exposition "Magnus - scène de l'imaginaire automate" à la Villa Bernasconi (vernissage le vendredi 7 novembre).

MONSTRE FESTIVAL

Du vendredi 14 au dimanche 16 novembre 2014

Il est de retour : bouh!

SEANCE PSYCHOTRONIQUE : XINGXING WANG

Du vendredi 21 au vendredi 21 novembre 2014

Meng Hua Ho - 1977 - Hong Kong - 86 min - VOST FR - vidéo
Avec Évelyne Kraft, Danny Lee, Feng Ku, Wei Tu Lin
Un aventurier hongkongais va traquer sur une île indienne un orang-outan géant nommé Utam. Là, il découvre non seulement le singe mais aussi la meilleure amie de celui-ci, une jolie émule de Tarzan, qui ne va pas rester insensible à son charme. Le reste contient tous les clichés inspirés par KING KONG, sa séquelle, ses imitations et son remake.

ANIME JAPONAISE : POMPOKO (Heisei tanuki gassen pompoko)

Du dimanche 23 au dimanche 23 novembre 2014

Années 70, Japon. Avec la forte croissance économique et démographique, Tokyo s'urbanise et s'étend de façon exponentielle. Des villes nouvelles fleurissent et la région de Tama Kyuryô (les collines) à l'ouest de la capitale n'y échappe pas. Un vaste chantier y débute, mais sur ce même terrain encore boisé vit un peuple bien particulier : les Tanukis…

PALESTINE : FILMER C'EST EXISTER

Du vendredi 28 au dimanche 30 novembre 2014

--------- Programme en ligne début novembre ----------